iTest App

Test de produits high-tech & d'applications mobiles

Thor
Culture Geek

Thor : le film

Sous la férule du sage et puissant Odin, le divin royaume d’Asgard savoure une paix fragile depuis sa dernière victoire face aux Géants des Glaces. Mais alors que le fils aîné d’Odin, Thor, va enfin être intronisé souverain pour succéder à son père, une sournoise intrusion des géants interrompt la cérémonie. Puissant guerrier, mais impétueux et arrogant, Thor décide sans tarder de partir châtier les coupables, peu soucieux des conséquences de ses actes. Accompagné de son frère Loki et de quelques compagnons d’armes, armé de son redoutable marteau Mjöllnir, le jeune dieu se rend donc à l’insu de son père sur la glaciale planète Jotunheim, siège de l’empire Jotun.

Dans ce désert glacé, en dépit leur force et leur bravoure, le petit groupe est rapidement submergé par ses ennemis, et seule l’intervention personnelle d’Odin parvient à les sauver. Pour préserver la paix fragile de son royaume, le monarque n’a alors d’autre choix que de bannir son fils, lui confisquant ses pouvoirs et son marteau et l’exilant sur Midgard, le royaume des hommes ; autrement dit, la Terre.

Et c’est donc dans l’Amérique du XXI° siècle que se retrouve catapulté Thor, prince déchu toujours aussi imbu de lui-même. Privé de ses pouvoirs et de tout moyen de joindre ses pairs, il lui faudra rapidement apprendre à composer avec les mortels, et en particulier le S.H.I.E.L.D., a qui n’a pas échappé l’arrivée sur Terre de Mjöllnir. Mais le fils prodigue éloigné, la duplicité de Loki éclate au grand jour, menaçant tout le royaume d’Asgard. Emprisonné dans son enveloppe humaine, Thor va devoir apprendre de ses erreurs pour redevenir un dieu et sauver son royaume.

Un nouveau prélude aux Avengers

Depuis la sortie de Hulk, l’objectif avoué de Marvel est clairement de réunir l’équipe des Avengers pour un film prévu en 2012. Iron Man étant depuis venu grossir les rangs de l’équipe, Captain America arrivant sous peu, et la Veuve Noire ayant aussi fait une rapide passage à l’écran, il ne restait plus que Thor et Hawkeye pour compléter le tableau. Si le second ne fera qu’une courte apparition, le fils d’Odin méritait bien un film pour lui seul. Quant à Nick Fury, il a également trouvé son incarnation en Samuel Jackson.

De par la dimension divine de son héros, les aventures de Thor dans l’univers de Marvel disposent souvent d’une dimension cosmique et d’enjeux un peu différents de ceux des super-héros terriens. C’est sans doute afin de marquer cette différence que Kenneth Branagh s’est vu confié la réalisation du film. Connu pour l’adaptation sur grand écran d’œuvres shakespeariennes telles qu’Henry V ou Hamlet, le réalisateur apporte ainsi une vision théâtrale et grandiose d’Asgard, jouant avec brio des capacités d’Anthony Hopkins dans le rôle de Thor, et des luttes intestines qui agitent la famille royale. Festivals d’effets spéciaux, les scènes sur Asgard trouvent leur apothéose dans le titanesque combat qui oppose Thor et ses compagnons aux Géants des Glaces et à leur servants. Dès le début du film, Thor nous en met plein les yeux, d’autant que Chris Hemsworth, jeune acteur au physique de surfeur bodybuildé, est parfait en dieu guerrier, arrogant et vantard.

Tranchant radicalement avec les fastes et le cérémonial d’Asgard, les scènes se déroulant sur Terre font l’objet d’un traitement plus sobre, mais aussi moins réussi. Comme pour son penchant divin, l’action trouve son apogée lors d’un combat entre Thor et un puissant adversaire, ici, le Destructeur. Mais cet affrontement là ne parvient pas à convaincre, glissant, faux, il se conclue en un final convenu et peu glorieux. Seul Hemsworth sauve le jeu avec quelques traits d’humour qui font mouche. Les spectateurs les plus affamés devront alors se rabattre sur quelques clins d’œil et apparitions rapides d’autres super-héros, que ce soit le docteur Banner ou Oeil-de-Faucon.

D’Asgard à Midgard, Thor est donc un film inégal, qui souffle tantôt le chaud, tantôt le froid. Si le choix d’acteur pour incarner le fils d’Odin et indéniablement une réussite, tout comme l’aspect magique de sa quête, son passage sur Terre semble n’être que la préparation du prochain Avengers, un brouillon bâclé visant juste à présenter le personnage en vue de son rôle réel. Au risque de décevoir les fans, et de laisser planer la menace que la réunion promise de tous ses super-héros ne parvienne pas à tenir plus de promesse. A voir si vous attendez avec impatience la suite, sinon, vous pourrez vivre sans.

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *