iTest App

Test de produits high-tech & d'applications mobiles

Artbook - Pascal Blanché
Culture Geek

Artbook – Pascal Blanché

Sur les traces de Druillet et Frazetta

Il y a des talents que l’on n’exprime pas, que l’on contemple. Des artistes capables de donner vie aux merveilles de l’imaginaire. Pascal Blanché est de ceux-là. Ancien marseillais, il fait partie des pionniers de l’animation française, de ceux qui ont fait partie de l’aventure Kaena : la Prophétie, premier long métrage français entièrement en images de synthèse. Aujourd’hui, il travaille chez Jagex, l’éditeur de Runescape, après de longues années en tant que directeur artistique chez Ubisoft Montréal.

Ce vétéran de la 3D, qui travaille sous 3DStudio Max et ZBrush, s’est depuis longtemps imposé grâce à un style unique. Si en voyant ses œuvres, des références telles que Druillet, Frazetta, voire Brom vous viennent en tête, vous devriez être à même d’apprécier pleinement son univers rempli d’extraterrestres aux armures exotiques, de guerrières à la poitrine plus opulente que la chevelure, et d’extra-terrestres déjantés. L’illustrateur y renoue avec les codes couleurs vifs et tranchants, en aplats, propres aux années 70, que l’on s’attend plus à voir dans un numéro jauni de Metal Hurlant que dans les publications d’un vieux baroudeur du jeu vidéo.

Derelict Planet, cet artbook, est issu d’une volonté commune du site CafeSale et des Editions Ankama. Coupé en trois parties, l’ouvrage explore en profondeur l’œuvre de Pascal Blanché au travers de nombreuses illustrations choisies, avant de s’attarder un moment sur Avalon, un projet personnel où il revisite le mythe du roi Arthur pour en faire un space-opera (ça ne vous rappelle pas une BD ?). La dernière section, plus didactique, explicite étape après étape les modalités de travail de l’illustrateur sur une création type. L’occasion de se rendre compte que le flou savamment entretenu entre 3D et peinture numérique résulte d’un long travail de post-production sous Photoshop.

Auteur fascinant, Pascal Blanché méritait amplement un art-book pour lui seul. Il est juste dommage qu’il intervienne si tard, ses heures de gloire remontant maintenant à quelques années, sa production non-commerciale étant à présent bien plus anecdotique qu’à l’époque, faute surement à un emploi du temps trop chargé. Pour tous les amoureux de l’image, professionnels ou simples amateurs de 3D, c’est néanmoins un bel ouvrage capable d’ouvrir les portes de l’imaginaire et de constituer une inépuisable source d’inspiration.

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *