iTest App

Test de produits high-tech & d'applications mobiles

The Avengers
Culture Geek

The Avengers

Les Ultimates Avengers enfin réunis

Ils sont quatre, les plus puissants super-héros que la Terre ait jamais connus. Un ramassis de monstre de foires incontrôlables pour certains, le dernier espoir de l’humanité pour d’autres. Iron Man, ou Tony Stark dans la vie tous les jours, le playboy philanthrope milliardaire à qui l’armure de combat permet d’accomplir des exploits invraisemblables. Captain America, aka Steve Rogers au civil, l’emblème du super-héros américain. Thor, dieu d’Asgard, maîtrisant la foudre et armé de Mjollnir son marteau magique. Et le Dr. Bruce Banner, expert des rayons gammas capable de se transformer en Hulk, un condensé de rage que rien ni personne ne peut stopper.

Malgré leurs différences et leur instabilité, le colonel Nick Fury va pourtant décider de réunir ces quatre forces de la nature, encadrées des agents Romanoff et Barton, dans une unité d’élite seule capable d’affronter la menace qui plane sur l’humanité. Car en tentant de contrôler le Cube Cosmique, une source d’énergie infinie, le S.H.I.E.L.D. vient en effet de relâcher sur Terre le demi-dieu Loki, plus puissant que jamais et bien décidé à se venger.

En possession du Cube et grâce à de mystérieux nouveaux alliés, qui sait ce que sera en mesure de provoquer l’Asgardien fou ? Réunir les Avengers pour contrecarrer ses plans ne sera pas une mince affaire, mais si Fury y parvient, qui pourra encore se dresser contre eux ?

Une consécration pour l’univers Marvel

Depuis 2008, Marvel avait patiemment entrepris, film après film, de nous présenter chacun des représentants de l’équipe des Avengers. Iron Man et Iron Man 2, L’Incroyable Hulk, Thor et Captain America, en tout pas moins de cinq films pour introduire les quatre super-héros et les deux agents du S.H.I.E.L.D. qui les entourent. L’objectif avoué : réunir enfin l’équipe dans un même film, celui des Avengers dont les aventures ont captivé des millions de lecteurs depuis les années 60. Il faut dire qu’avec un demi-siècle de background et des centaines de numéros publiés, l’équipe de super-héros a un passif particulièrement impressionnant, qui pourrait rebuter le néophyte.

Malgré des divergences parfois importantes, le film s’appuie principalement sur les volumes 1 à 9 d’Ultimates, publiés en France par Panini Comics entre octobre 2002 et Juin 2004. Comme toujours, il convient aux scénaristes de trouver un équilibre entre les lecteurs des comics, qui veulent évidemment retrouver les personnages tels qu’ils les connaissent, et les impératifs de rythme dus au passage sur grand écran. Un numéro d’équilibriste facilité par les univers parallèle que Marvel a depuis longtemps exploités.

Une excellente réussite

Après un Thor et un Captain America plutôt poussifs, on commençait sérieusement à s’inquiéter pour The Avengers, dont l’ambition affichée ne pouvait clairement pas se contenter d’un résultat aussi inégal, voire faiblard.

A la caméra, Joss Whedon, familier des comics et réalisateur culte parmi une partie de la population geek a donc pris les rênes du film. Hormis Hulk, désormais incarné par Mark Ruffalo (Shutter Island, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, …), le casting à l’écran est en revanche resté le même. C’est en cette compagnie que nous embarquons pour plus de 2 heures 20 de film. Et honnêtement, on ne les voit pas passer.

Presque immédiatement, le scenario nous propulse dans les arcanes de la création du groupe. Unis par la menace que Loki fait peser sur le monde, on assiste avec exaltation à la réunion des héros sous la bannière du S.H.I.E.L.D. Tout y est. Du QG volant de l’agence aux personnages secondaires, malgré des différences notables, l’univers Marvel est bien là ! Enfin, plus précisément, sa déclinaison Ultimates, inspiration principale des films.

Pour les fans, c’est tout simplement un régal, d’autant que le film ne pêche nulle part. Les scènes d’actions sont spectaculaires, et pour une fois même la 3D, sans être indispensable, parvient à produire son petit effet. Quant aux dialogues entre les personnages, dont en attend avec impatience la première rencontre, ils font mouche presque à chaque coup, sachant faire preuve d’humour sans tomber dans le ridicule ou le surfait.

Conforté par un démarrage en trombe, The Avengers est définitivement le film qu’on attendait. Aux antipodes des dernières productions de super-héros, le film renoue brillamment avec l’univers de Marvel, et saura réconcilier lecteurs assidus comme cinéphiles amateurs. Un regret ? Allez, le traitement de Hulk, bien trop sage par rapport aux comics.

Soyons clairs néanmoins : The Avengers est un film de geeks. Que vous ayez découvert l’univers Marvel par les comics ou les films, peu importe, mais si vous confondez Hulk et le Géant Vert, alors ce n’est pas la peine de vous essayer à aller le voir. Au mieux, vous ne parviendrez juste pas à comprendre l’engouement qu’il suscite. Au pire, vous risquez de le trouver médiocre par manque de références. Pour tous les autres, bonne séance !

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *